Assassinat de Samuel Paty: quatre autres collégiens mis en examen, dont trois pour “complicité”

Quatre autres collégiens ont été mis en examen mercredi dans l’enquête sur l’assassinat du professeur Samuel Paty, décapité le 16 octobre dernier après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Trois de ces mineurs, âgés de 13 et 14 ans, ont été mis en examen pour “complicité d’assassinat terroriste”, soupçonnés d’avoir désigné la victime à l’assaillant Abdoullakh Anzorov devant leur collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a précisé cette source à l’AFP. La quatrième personne, mise en examen pour “dénonciation calomnieuse”, est la fille de Brahim Chnina, le parent d’élève à l’origine de la campagne médiatique contre M. Paty.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite