Assassinat de l’otage français en Algérie: “La France ne cédera jamais au terrorisme partout” (Hollande)

Le président de la République, qui a confirmé la mort d’Hervé Gourdel, retenu depuis dimanche par un groupe djihadiste en Algérie, a déclaré mercredi que la France "continuera à lutter contre le terrorisme partout, notamment contre le groupe Daeash"

"Je lance un appel à la réunion de tous, au rassemblement de toute notre communauté, au delà de nos différences, sensibilités, convictions. C’est l’essentiel qui est en jeu. La France ne cède pas au terrorisme. La France ne cédera jamais au terrorisme car c’est son devoir et son honneur", a-t-il poursuivi.

"Je réunirai dès demain un conseil de Défense pour à la fois fixer les buts assignés à nos opérations militaires et renforcer encore la protection de nos compatriotes", a annoncé François Hollande depuis New York.

"Hervé Gourdel est mort parce qu’il était Français, parce que son pays, la France, combat le terrorisme. Parce qu’il est le représentant d’un peuple, le nôtre, épris de liberté, qui défend la dignité humaine contre la barbarie", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite