Areva: Lauvergeon accuse la présidence de la République de “déstabilisation”

Areva: Lauvergeon accuse la présidence de la République de
L’ex-patronne d’Areva, Anne Lauvergeon a accusé mardi sur BFM la présidence de la République d’avoir mené contre elle des opérations de "destabilisation systématique", parce qu’elle contrecarrait "des intérêts privés qui souhaitaient le démantèlement d’Areva".

"Ce que je sais c’est que j’avais des coups de boutoirs à peu près tous les trois mois, des plus hautes autorités de l’Etat, de déstabilisation systématique…", a-t-elle déclaré, réitérant ses déclarations faites la veille en conférence de presse.

Interrogée pour savoir si "les plus hautes autorités de l’Etat" signifiait "la présidence de la République", elle a répondu: "oui, parce que je contrecarrais des intérêts privés qui souhaitaient le démantèlement d’Areva, qui souhaitaient récupérer des morceaux, qui souhaitaient pouvoir privatiser en particulier la mine".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite