Après le Maroc, “En Marche !” Sénégal, Côte d’Ivoire et Tunisie boycottent la campagne de Leila Aichi

A l’instar d'”En Marche !” Maroc, les comités du Sénégal, Côte d’Ivoire et Tunisie ont décidé de boycotter la campagne de la candidate de la 9e circonscription des Français à l’étranger, la sénatrice Leila Aichi, pour son activisme et son alignement sur les thèses des séparatistes du Polisario.

"Depuis vendredi, j’étais en discussion avec ces comités pour leur expliquer la situation. Depuis huit mois, la synergie entre nos comités est réelle. Ils ont compris notre position et suspendent également leur campagne," déclare à Telquel Hamza Hraoui, référent national "En marche !" Maroc.

Après avoir attendu vainement le retrait de l’investiture Leila Aichi, En Marche/Maroc a décidé de ne pas faire campagne pour la candidate franco-algérienne, connue pour activisme pro-Polisario..

Adepte du nomadisme politique, écologiste puis soutien de Valérie Pécresse (droite) avant d’atterrir au MoDem (centre) de François Bayrou et finir sur la liste de "La République en marche" (ni droite, ni gauche), Leila Aichi a mis à profit le sénat et son statut de sénatrice pour faire la propagande du Polisario, soutenu à bout de bras par l’Algérie.

La 9e circonscription des Français de l’étranger, l’une des plus importantes circonscriptions de l’étranger avec 152 000 Français inscrits sur les registres consulaires, couvre 16 pays d’Afrique dont les pays du Maghreb.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite