Anne Hidalgo : il reste dans la loi travail “des choses que je n’approuve pas”

Anne Hidalgo, maire PS de Paris et ancienne inspectrice du travail, "n’approuve pas" certaines "choses" qu’il y a encore dans la loi Travail.

"Concernant la première version du texte qui contenait des points scandaleux, les reculs vont plutôt dans le bon sens. Il reste encore des choses que je n’approuve pas (comme) la question du licenciement économique telle qu’elle est posée", a-t-elle déclaré vendredi sur France Inter.

Pour la maire de Paris, "on est parti sur des idées fausses. Ce n’est pas en libéralisant le licenciement que l’on crée de l’emploi".

"Un gouvernement de gauche, progressiste, humaniste, doit se remettre avec ce coeur de logiciel qui est l’humanisme dans les décisions que nous prenons. Ce n’est pas une pensée naïve, il n’y a pas plus pragmatiques que les humanistes" a conclu Mme Hidalgo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite