“Ali Juppé”, “salafiste”… Juppé “attire l’attention sur le Juppé-bashing”

Alain Juppé était l’invité de RTL afin de défendre ses positions et son programme face à François Fillon, arrivé large vainqueur du premier tour avec 44,1% des suffrages. Déjà offensif envers son rival lors de sa réunion publique organisée à Toulouse mardi soir, Alain Juppé a balayé l’argument du "Fillon-bashing", en rappelant les attaques dont il a été l’objet.

"Je voudrais attirer l’attention sur le Juppé-bashing. Qui a protesté contre l’odieuse campagne dont j’ai été l’objet pendant des mois ?", s’est-il défendu avant de détailler les accusations dont il a fait l’objet, notamment sur les réseaux sociaux. "On m’a d’abord accusé d’avoir construit à Bordeaux une gigantesque mosquée qui n’existe pas. Ensuite on m’a rebaptisé, si je peux utiliser ce terme, ‘Ali Juppé’, le grand mufti de Bordeaux", énumère celui qui a recueilli 28,6% des voix au premier tour du scrutin. "Et dans la dernière période, j’ai été ‘complice’ des salafistes et des antisémites", rappelle-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite