Algérie : l’armée rejette “catégoriquement” tout “préalable” au dialogue

L’armée algérienne, par la voix de son chef d’état-major, a rejeté mardi les conditions posées au pouvoir par la nouvelle "Instance nationale de dialogue" chargée de mener des consultations sur les modalités de la future présidentielle devant sortir l’Algérie de la crise.

"Il n’est plus question de perdre davantage de temps", a estimé le général Ahmed Gaïd Salah dans un discours prononcé lors d’une cérémonie et retransmis à la télévision. Il a fustigé "la méthode imposant des préalables allant jusqu’aux diktats. De telles méthodes et thèses sont catégoriquement rejetées".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite