Alain Juppé : “L’Algérie a une attitude ambiguë sur la Libye”

Alain Juppé :
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes, a estimé jeudi qu’Alger avait eu "une attitude ambiguë" pendant le conflit libyen et a "regretté" que les autorités algériennes ne reconnaissent pas le Conseil national de transition (CNT).

"L’Algerie a eu dans toute cette affaire une attitude ambiguë, c’est le moins que l’on puisse dire", a déclaré le ministre sur la radio RTL, quelques heures avant la tenue à Paris d’une conférence internationale sur l’avenir de la Libye.

Il a annoncé que Paris avait obtenu l’autorisation de débloquer 1,5 milliard d’euros d’avoirs libyens gelés jusqu’à présent afin que le CNT puisse engager la reconstruction de la Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite