Al Qaïda au Yémen revendique l’attentat contre Charlie Hebdo

Al Qaïda au Yémen a revendiqué la responsabilité de l’attentat commis mercredi dernier par Saïd et Chérif Kouachi contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et explique qu’il s’agit d’un acte de vengeance pour insulte au prophète Mahommed, selon une vidéo diffusée sur YouTube.
“En ce qui concerne la sainte Bataille de Paris, nous, l’Organisation d’Al Qaïda du Djihad dans la péninsule arabique revendiquons la responsabilité pour cette opération comme vengeance pour le messager de Dieu”, déclare Nasser bin Ali al Ansi, de la branche yéménite d’Aqpa.
Il est également dit dans la vidéo que les deux tueurs avaient reçu pour instruction d’attaquer l’hebdomadaire.
‘Nous tenons à préciser à l’intention de la nation musulmane que ce sont nous qui avons choisi la cible, financé l’opération et recruté son chef”, a ajouté al-Anassi. “L’opération a été menée sur ordre de notre émir général Ayman al-Zawahiri et conformément à la volonté posthume d’Oussama ben Laden.” Le texte lu par ce dirigeant d’Aqpa était intitulé : “Vengeance pour le prophète d’Allah : message à propos de l’attaque bénie de Paris.”

Une semaine après l’attaque sanglante qui a décimé sa rédaction, "Charlie Hebdo" renaît en kiosque ce mercredi et il est déjà en rupture de stock.

Le Premier ministre Manuel Valls, a dévoilé mardi, dans un discours vibrant, "des mesures exceptionnelles" pour mieux détecter de potentiels djihadistes.
Parallèlement, la traque d’éventuels complices continue. Un Français, arrêté en Bulgarie pour avoir tenté de se rendre en Syrie, est ainsi soupçonné de liens avec Chérif Kouachi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite