Affaire Buisson :”Il y a des informations que nous n’avons pas diffusées”, assure Atlantico

La divulgation des enregistrements de Patrick Buisson continue d’agiter la droite. Pierre Guyot, co-fondateur d’Atlantico, le site – avec Le Canard enchaîné -, à l’origine de ces révélations, était l’invité d’Europe 1, vendredi matin.

Interrogé sur la façon dont Atlantico s’est procuré ces désormais fameux enregistrements, Pierre Guyot élude : "en faisant notre travail de journalistes ! Je ne vais pas vous donner nos sources, c’est le b.a.-ba de notre métier. On s’est procuré ces enregistrements très récemment. On les a depuis dimanche dernier, mais cela fait plusieurs mois que l’on travaille sur ces pistes, comme un certain nombre de confrères, puisque qu’on était un certain nombre de médias à avoir connaissance de cette affaire".

Après avoir nié avoir travaillé main dans la main avec Le Canard Enchaîné, Pierre Guyot en a fait de même avec la rumeur selon laquelle Patrick Buisson aurait aidé Atlantico à son lancement : "d’où sortez-vous cela ? Il n’y a aucun conflit financier d’aucune sorte entre Jean-Sébastien Ferjoux (co-fondateur d’Atlantico, ndlr) et Patrick Buisson. Ce ne sont pas des proches. Le seul conflit avéré dans cette histoire, c’est celui qui oppose Patrick Buisson à son fils."

Enfin, et c’est la question qui trotte dans beaucoup de têtes à l’UMP : existe-t-il d’autres enregistrements ? "Il y a des informations que nous n’avons pas diffusées, qui correspondent à cette journée du 26 février 2011 dont on a sorti un certain nombre d’extraits. Il y a plusieurs passages où les protagonistes, se croyant seuls, parlent de l’état de santé de l’un d’entre eux, et on a considéré que cela ne regardait pas les gens."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite