Accusé d'”agressions sexuelles” présumées, le journaliste Slimane Raïssouni placé en garde à vue

Le journaliste Slimane Raïssouni a été placé en garde à vue pour des “agression sexuelles” présumées sur un jeune homosexuel.

Selon une information du site Maghreb intelligence, Slimane Raïssouni, directeur de la rédaction du quotidien Akhbar Alyoum, Slimane Raïssouni “a été mis en garde à vue en relation avec les accusations portées contre lui  par un jeune homosexuel pour agressions sexuelles” présumées.

Le journaliste a été interpellé ce vendredi 22 mai devant son domicile à Casablanca, rapporte le site.

Son accusateur, qui habite à Marrakech, “a été auditionnée, hier jeudi, par la police judiciaire de Casablanca”, précise-t-on de même source.

“Les faits remonteraient à 2018 quand, profitant de sa situation très précaire, Slimane Raïssouni aurait abusé sexuellement du jeune homme, dans son domicile casablancais”, souligne Maghreb Intelligence.

Slimane Raïssouni est aussi connu pour son militantisme au sein de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH). Il est l’oncle de Hajar Raissouni, la journaliste arrêtée pour avortement illégal, puis graciée elle et son fiancé soudanais pour des raisons humanitaires.

Le fondateur du quotidien Akhbar Alyoum, Taoufik Bouachrine, purge actuellement une peine de prison de 15 ans pour viols.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite