Accord visas: Erdogan accuse l’Europe de “mettre la démocratie de côté”

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les pays européens touchés par des attentats de "mettre la démocratie et les libertés de côté", alors que Bruxelles demande à Ankara d’assouplir sa loi antiterroriste contre une exemption de visas.

"Ceux qui nous critiquent en sont venus à mettre la démocratie et les libertés de côté lorsque les bombes ont commencé à exploser sur leur sol", a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Malatya (sud-est).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite