A l’instar d’AQMI le polisario est le principal facteur de “désordre et de déstabilisation” dans les régions maghrébine et sahélienne (Politologue)

Le Polisario, à l’instar d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), est le principal facteur de désordre et de déstabilisation dans les régions maghrébine et sahélienne, a souligné le directeur de l’Observatoire d’études géopolitiques (OEG) à Paris, M. Charles Saint-Prot.

"L’enlèvement de trois humanitaires européens à Tindouf démontre que non seulement l’affaire séparatiste insensée contre le Maroc n’a plus aucun sens, mais qu’il est temps de faire les pressions qui s’imposent sur le sponsor du polisario pour que cette aventure cesse", a affirmé M. Saint-Prot dans une déclaration, samedi, à Radio Médi 1.

Ce rapt démontre également que "l’Algérie et le polisario ne sont pas en mesure d’assurer la sécurité des personnes des camps de Tindouf et des zones qu’ils contrô lent".

Le directeur de l’OEG a, par ailleurs, fait remarquer que "le retour des mercenaires du polisario et de l’Algérie des terres libyennes va constituer de nouveau un facteur de désordre et de déstabilisation dans les régions du Maghreb et du Sahel".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite