450 “Jihadistes neutralisés” depuis le début de l’opération Barkhane dans le Sahel (ministre française des armées)

Près de 450 «Jihadistes» ont été «neutralisés» depuis le début de l’opération antiterroriste française Barkhane en août 2014 dans le Sahel, a annoncé la ministre française des Armées Florence Parly.

Sur les douze derniers mois, 120 « Jihadistes» ont été tués et 150 autres ont été remis vivants aux autorités maliennes, précise aussi la ministre vendredi sur les colonnes du journal «Le Parisien».

L’opération Barkhane, qui a succédé à celle baptisée «Serval» déclenchée le 11 janvier 2013, mobilise quelque 4.000 soldats français dans cinq pays de la bande sahélo-saharienne pour contrer, aux côtés des armées des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), les groupes djihadistes.

Depuis le lancement de Barkhane, douze militaires français ont été tués dont deux mercredi encore près de Gao, au nord du Mali, dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule blindé.

Dix autres soldats français avaient trouvé la mort auparavant dans l’opération Serval.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite