Viande de cheval: “pas acceptable” (Le Foll)

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Stéphane Le Foll a jugé vendredi "pas acceptable" le fait de trouver de la viande de cheval à la place du boeuf dans des plats cuisinés, après le scandale qui touche plusieurs pays, dont la France.

"Il doit y avoir correspondance entre le contenant et le contenu. Il ne peut pas être acceptable de vendre un produit pour telle ou telle destination, avec tel ou tel contenu, qui ne soit pas celui que les consommateurs trouvent dans leur assiette", a-t-il déclaré sur BFM TV. "Il faut faire respecter une chose simple, ce qu’on inscrit sur une étiquette doit être conforme à ce qu’il y a dans le produit", a-t-il martelé.

"Je ne connais pas l’origine de la fourniture de cette viande, ni ce qui s’est passé exactement. Il va y avoir une enquête qui sera menée", a-t-il précisé. Quant à d’éventuelles sanctions "vis-à-vis de la société qui a fauté", "on verra ce qui s’est passé réellement", a déclaré le ministre.

Peu auparavant vendredi, la direction de la répression des fraudes (DGCCRF) avait confirmé la présence de viande de cheval dans des plats cuisinés à base de viande de boeuf, après leur découverte en Grande-Bretagne, et avait indiqué qu’elle tentait d’identifier l’origine de la "tromperie".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite