Une université britannique lance une enquête sur le présumé plagiat de Saif Al Islam Kadhafi

La prestigieuse université londonienne, London School of Economics (LSE) a lancé une enquête sur des accusations, selon lesquelles le fils du colonel Kadhafi, Saif Al Islam, aurait plagié sa thèse de doctorat obtenue en 2008 de cette université, révèle mardi le “Times”.

Une université britannique lance une enquête sur le présumé plagiat de Saif Al Islam Kadhafi
Selon des universitaires britanniques, la thèse présentée par le fils de Kadhafi, longue de 429 pages, contient au moins une douzaine de passages copiés mot à mot d’un autre ouvrage.

Des accusations formulées contre le fils du président libyen avancent qu’il se serait également attaché les services d’un nègre pour accomplir son travail. La LSE devrait utiliser un programme appelé Turnitin pour relever les éventuels exemples de plagiat de la thèse, ajoute la publication.

Pour sa part, le professeur émérite de l’économie, Meghnad Desai, a affirmé avoir "lu et discuté la thèse avec (Saif Al Islam) qu’il a défendue très, très profondément", jugeant qu’il n’y a "aucune raison pour croire qu’il ne la pas faite tout seul".

Après avoir décroché son doctorat de la LSE, Saif Al Islam a promis un don de 1,5 million de livres à son université à travers la Fondation internationale Kadhafi pour le développement, dont la LSE a obtenu 300.000 livres. La moitié de ce montant a été dépensée dans des projets en Afrique du nord, indique la LSE.

Dans une déclaration au Times, le directeur de l’université, Howard Davies a annoncé la mise en place d’un comité pour décider du sort de ce don. L’une des solutions envisagées, a-t-il dit, est de rembourser les 150.000 livres et les utiliser avec le reste du don (150.000 livres) pour offrir des bourses aux étudiants libyens.(Source MAP).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite