Tunisie : Alliot-Marie doit “s’excuser ou démissionner”, selon Besancenot

Tunisie : Alliot-Marie doit
Le porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot, a demandé vendredi à la ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, de "s’excuser ou démissionner".

Par sa position, Mme Alliot-Marie "s’est clairement rangée du côté de la répression qui a fait près de 70 morts depuis la mi-décembre", écrit, dans un communiqué, M. Besancenot, pour qui "le gouvernement français doit cesser de soutenir le dictateur en place".

"Ben Ali doit partir et laisser le mouvement social tunisien, les organisations politiques d’opposition bâtir une nouvelle société débarrassée de toutes les tares du régime Ben Ali", conclut-il.

La ministre des affaires étrangères Michèle Alliot-Marie avait proposé, mardi dernier, le savoir-faire français à la police tunisienne pour "régler les situations sécuritaires".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite