“Spiroindolone NITD609”, un agent chimique prometteur contre le paludisme (étude)

Une équipe internationale, dont les résultats des recherches ont été révélées jeudi aux Etats-Unis, a découvert un nouveau composant chimique qui a détruit des parasites du paludisme chez des souris concluant en son usage prometteur pour développer une nouvelle classe de traitement contre cette maladie.

Baptisé "spiroindolone NITD609", cet agent serait efficace avec une dose unique et les premiers essais cliniques humains pourraient débuter dès la fin de cette année, précise le Dr Elizabeth Winzeler, du Scripps Research Institute, un institut privé de recherche californien.

Elle est l’une des principales co-auteurs de cette étude publiée dans la revue américaine Science du 3 septembre.

Normalement, les rongeurs infectés avec le Plasmodium berghei, le parasite du paludisme chez les souris, meurent en une semaine. Mais une seule dose importante de NITD609 a guéri cinq souris infectées tandis qu’une dose plus faible n’a été efficace que pour la moitié de six autres.

Ces chercheurs ont comparé l’efficacité de ce nouvel agent chimique sur ces souris avec d’autres anti-paludéens existants et conclu que le NITD609 était de loin le plus efficace même si ses effets n’ont pas été aussi rapides que ceux de l’artémisinine, meilleur traitement actuel contre le paludisme.

D’autres tests de laboratoire ont également montré que le NITD609 n’était pas toxique pour une variété de cellules humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite