Ségolène Royal : “Je suis la plus forte”

La candidate à la primaire PS pour la présidentielle, Ségolène Royal, veut être "la présidente des solutions" face à au chef de l’Etat sortant, Nicolas Sarkozy, qu’elle qualifie de "président-déficit", dans un entretien au Parisien-Dimanche.

"Nous sommes présidés par +le président-déficit+ : il a plus que doublé le déficit public, en grande partie à cause des cadeaux fiscaux aux grandes fortunes", dénonce Mme Royal, qui avait été battue au second tour en 2007 par Nicolas Sarkozy.

Face aux enjeux de la crise liée à l’endettement des Etats, elle propose "l’ouverture d’états généraux sur la réforme des prélèvements et de l’impôt, puis un référendum pour stabiliser les règles pendant cinq ans".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite