Remaniement ministériel au Gabon : deux nouveaux ministres “déclinent l’offre”

Deux nouveaux ministres gabonais nommés dans le cadre du remaniement opéré vendredi par le chef du gouvernement, Daniel Ona Onda, ont refusé d’assurer les fonctions qui leur ont été confiées, pour “ne pas avoir été consultés” avant leur nomination.

Il s’agit de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, président du Front de l’opposition pour l’alternance (FOPA), qui a été nommé ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’entreprenariat agricole, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, et Jean-Robert Endamane, du parti Rassemblement pour le Gabon (RPG/majorité), désigné ministre délégué à l’Urbanisme et au logement.

Le premier assure, dans des propos relayés par la presse locale, avoir été promu "malgré lui". "Chers amis, j’ai dit non à la transgression des valeurs démocratiques. J’ai dit non, non, non et non à l’entrée au gouvernement", a-t-il martelé face à ses militants, soulignant qu’à un an de l’élection présidentielle, "il est urgent qu’un inventaire se fasse autour de la transparence du processus électoral".

"Je n’ai eu aucune peine à indiquer aux interlocuteurs mandatés que le dialogue inclusif, demandé par l’opposition, est consubstantiel à toute hypothèse de collaboration de l’ensemble des fils du pays dans la gouvernance de la cité", a rétorqué M. Iwangou.

Jean-Robert Endamane explique, quant à lui, que ni son parti ni lui-même n’avaient été préalablement consultés.

"Nous constatons qu’ils n’ont pas encore compris ce qu’est la démocratie. Pour les Rassembleurs, la démocratie est participative. Elle veut que lorsqu’une décision est prise sur un groupe ou sur un individu, ces derniers soient associés de bout en bout pour arriver à un consensus solide. Or cela n’a pas été le cas dans ma prétendue nomination au gouvernement", a-t-il indiqué dans une note postée sur le site de son parti.

Suite à ce "volte-face" des deux démissionnaires, qui a suscité "l’étonnement" de l’Exécutif, le Premier ministre a nommé, dimanche soir, M. Mathieu Mboumba Nziengui, secrétaire exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG/opposition), au poste de ministre de l’Agriculture et de l’entreprenariat agricole, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, alors que le technocrate Jean Sylvain Békalé Nzé a été désigné ministre délégué auprès du ministre de l’Urbanisme et du logement.

Le nouveau remaniement ministériel est le troisième depuis l’arrivée du Professeur Daniel Ona Ondo à la tête de l’Exécutif gabonais en janvier 2014. Ce changement intervient à moins d’une année des élections présidentielles de 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite