Ramadan et pain au chocolat : Ayrault dénonce “la méthode Copé”

Ce n’est pas en stigmatisant qu’on sortira des problèmes”, a réagi le Premier ministre français, après la polémique provoquée
par Jean-François Copé, candidat à la présidence de l’UMP, sur le pain au chocolat arraché “par des voyous” lors du ramadan.

Ramadan et pain au chocolat : Ayrault dénonce
Après la porte-parole du gouvernement, c’est le Premier ministre qui réagit dimanche sur la polémique autour du pain au chocolat arraché "par des voyous" à un enfant sous prétexte de ramadan, citée par le député Jean-François Copé. "Je n’accepte pas la méthode de Copé qui rappelle trop les cinq années que nous venons de passer. La France, confrontée à tant de difficultés, ne les surmontera pas si elle n’est pas capable de se rassembler autour de l’essentiel", a dit Jean-Marc Ayrault dans une interview diffusée dimanche par RTL. "Il y a beaucoup de progrès à faire pour le vivre ensemble dans notre société", a ajouté M. Ayrault.

"Ca existe des comportements communautaristes", a-t-il dit mais "ce n’est pas en diabolisant, en stigmatisant qu’on sortira des problèmes de la France". Il estime que c’est "en tenant un discours républicain exemplaire qu’on pourra ramener, là où la République a reculé, les choses dans la bonne direction".Le député-maire de Meaux "certes est candidat à la tête de l’UMP, il faut en rajouter, en rajouter", a observé le chef de gouvernement. "Mais moi ce qui m’intéresse c’est l’avenir du pays et ce n’est pas comme ça qu’on résoudra les problèmes des Français".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite