Qatar: L’émir pourrait abdiquer en faveur de son fils, reunion au sommet ce lundi

L’émir du Qatar, Cheikh Hamad binKhalifa al Thani, rencontrera ce lundi les membres de la famille royale et les principaux responsables politiques du pays alors que des “informations font état de sa volonté d’abdiquer en faveur de son fils, le prince héritier Cheikh Tamim”, annonce Aljazeera.

Qatar: L
Un tel bouleversement à la tête du petit émirat du Golfe pourrait avoir des conséquences sur sa politique étrangère, très active sur la scène régionale où il soutient les révoltes arabes et les Frères musulmans, comme internationale, où il réinvestit massivement les revenus considérables de sa production de gaz naturel.

L’émir "pense depuis un moment" à passer la main, assurait début juin un diplomate basé à Doha. "Il s’est manifestement préparé au cours de l’année passée à remettre son autorité à Tamim."

Né en 1980, cheikh Tamim, deuxième fils de l’émir et de cheikha Moza, sa deuxième épouse, est le commandant en chef ajdoint des forces armées

Il préside le comité olympique et contrôle l’important dossier du Mondial-2022 de football que ce pays doit accueillir.

Au cours des trois dernières années, l’émir lui a progressivement confié les dossiers de l’armée et de la sécurité, selon une source diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite