Ouarzazate, quatre bonnes raisons d’y aller (Le Figaro)

Ouarzazate, quatre bonnes raisons d’y aller

Ouarzazate, une cité authentique qui est aussi un haut lieu du cinéma avec ses studios dans lesquels sont tournés blockbusters hollywoodiens et comédies françaises.

Les nombreux attraits touristiques dont regorge la ville de Ouarzazate ainsi que l’authenticité de son patrimoine ont été mis en avant par le quotidien français Le Figaro .

Loin de la frénésie touristique de Marrakech ou de l’agitation de Casablanca, “la perle du grand sud invite à prendre son temps” et séduit le voyageur en quête d’authenticité, relève la publication dans un article mis en ligne sur son site internet sous le titre “quatre raisons pour visiter Ouarzazate”.

A Ouarzazate, la vie s’écoule doucement et l’hiver est la meilleure saison pour parcourir cette région regorgeant de belles kasbahs en pisé, adossées à des oasis, note le journal.

Cité authentique, elle est aussi un haut lieu du cinéma avec ses studios dans lesquels sont tournés blockbusters hollywoodiens et comédies françaises, relève le quotidien, ajoutant “qu’on croise facilement comédiens et metteurs en scène dans cette belle cité qu’ils surnomment «Ouarzawood»”

La Kasbah de Taourirt et son ancienne me dina, situées dans le centre-ville de Ouarzazate, est l’autre attraction de la ville, note le journal, ajoutant qu’à Ouarzazate, le visiteur peut admirer ses murs en stuc décoré ou encore “cet ingénieux système de ventilation pour «climatiser» l’habitation: de simples ouvertures dans le sol qui permettent à l’air frais de pénétrer et de chasser l’air chaud… Efficace et écologique avant l’heure!”.

Cette kasbah, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, est entourée des ruelles d’un village anciennement fortifié (un ksar) dans lequel il est agréable de déambuler avant d’aller faire du shopping dans les souks, juste en face, relève Le Figaro, qui souligne qu’à Ouarzazate, “tout est bien organisé, propre et concentré sur un pâté de maison et les commerçants sont alignés dans de jolies boutiques”.

Le quotidien français souligne en outre la tradition cinématographique de la ville où les studios de cinéma se sont développés dans les années 1960, rappelant que les premiers réalisateurs hollywoodiens sont venus profiter “des paysages à couper le souffle, du soleil qui permet de travailler toute l’année, et du talent des artisans marocains, qui font des merveilles pour construire des décors en un rien de temps”.

Lawrence d’Arabie, en grande partie tourné dans la région, a été le déclencheur d’un mouvement qui n’en finit pas d’attirer metteurs en scène et stars du cinéma dans les trois studios aujourd’hui actifs, ajoute Le Figaro.

Il cite à cet égard l’exemple des studios Atlas, qui depuis 1983, ont à leur actif de très nombreux succès du box-office, comme La Momie, Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre, Gladiator mais aussi des séries comme Prison Break ou Game of Thrones.

Et d’ajouter que tout autour de Ouarzazate, les touristes pourront visiter de nombreuses kasbahs et villages fortifiés, “tous plus cinégéniques les uns que les autres”, dont le Ksar d’Aït-Benhaddou, classé par l’Unesco.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite