Nucléaire-Washington juge “positive” la réunion d’Istanbul

Les discussions sur le programme nucléaire iranien qui se sont tenues samedi à Istanbul entre la République islamique et les six puissances mondiales constituent "une première étape positive", estime la Maison blanche.

Les parties en présence qui se retrouvaient pour la première fois depuis 15 mois ont convenu de poursuivre leur dialogue le 23 mai à Badgad.

Ben Rhodes, conseil adjoint à la sécurité nationale américaine, a dit que son pays jugeait que des négociations étaient possibles sur la manière dont l’Iran peut respecter ses obligations internationales en ce domaine.

Les Occidentaux soupçonnent Téhéran de pratiquer l’enrichissement de l’uranium afin de se doter à terme de l’arme nucléaire. Les autorités iraniennes affirment que le programme ne vise que des fins civiles et médicales.

"Nous estimons que les discussions à Istanbul constituent une première étape positive et qu’il y avait une atmosphère constructive, que les Iraniens sont venus à la table et qu’ils se sont engagés dans un dialogue sur leur programme nucléaire", a dit Rhodes à Carthagène des Indes où se tient le sommet des Amériques.

Les autres Etats participants, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu et l’Allemagne, ont qualifié les entretiens de "constructifs".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite