Netflix arrête “House of Cards” après des accusations de harcèlement contre Kevin Spacey

Les scandales sexuels continuent de secouer Hollywood: cette fois c’est Kevin Spacey, héros oscarisé de la série "House of Cards", qui s’est excusé d’avoir harcelé un acteur adolescent en 1986 et a révélé du même coup son homosexualité –s’attirant de violentes critiques. Quelques heures plus tard, le groupe Netflix et la société Media Rights Capital, co-producteurs de "House of Cards", ont annoncé que la sixième saison de la série, actuellement en tournage, serait "la dernière".

Si les deux sociétés se sont dites "profondément troublées" par les dernières accusations, une source proche du dossier a cependant assuré que la décision d’arrêter "House of Cards", qui ne connaissait plus le succès de ses débuts en 2013, n’était "pas liée" aux dernières accusations.

Dans une interview dimanche, l’acteur Anthony Rapp, 46 ans aujourd’hui mais seulement 14 à l’époque, a raconté comment Kevin Spacey, 26 ans alors, s’était jeté sur lui lors d’une soirée dans son appartement de Manhattan. M. Rapp a expliqué avoir réussi à lui échapper en se réfugiant dans la salle de bains.

Acteur dans la nouvelle série "Star Trek: Discovery", Anthony Rapp avait évoqué l’incident dès 2001 mais sans révéler l’identité de l’agresseur. Il a expliqué que le scandale ayant fait chuter le tout-puissant producteur américain Harvey Weinstein l’avait poussé à en dire davantage.

"J’ai totalement conscience du moment que nous traversons et j’espère que (toutes ces révélations) feront la différence", a-t-il expliqué.

"Honnêtement je ne me souviens pas de cet incident, qui remonterait à plus de 30 ans. Mais si je me suis conduit comme il le dit, je lui dois des excuses les plus sincères, pour ce qui aurait été un comportement en état d’ébriété des plus inappropriés, et je suis désolé des ressentiments qu’il dit avoir eu à supporter toutes ces années", a réagi dans la nuit Kevin Spacey, 58 ans, qui vit entre Londres, New York et Los Angeles.

Oscarisé deux fois avec notamment la statuette du meilleur acteur pour "American Beauty" en 1999, il a conclu ses excuses par une "révélation".

"J’ai eu des relations amoureuses avec des hommes tout au long de ma vie et j’ai choisi désormais de vivre en tant que gay", a-t-il ajouté, même si sa sexualité n’était plus un secret à Hollywood depuis longtemps. "Je veux gérer cela honnêtement et ouvertement et cela commence par examiner mon propre comportement".

Ces "révélations" ont été mal accueillies à Hollywood, toujours ébranlé par le scandale retentissant de l’affaire Weinstein. Plus de 80 femmes –selon un décompte de l’actrice Asia Argento– ont accusé le producteur de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols remontant parfois jusqu’aux années 1970, selon le New York Times.

Si Weinstein n’a pas été inculpé à ce jour, le scandale a déclenché un torrent de témoignages sur des faits similaires aux Etats-Unis et en Europe, dans le cinéma mais aussi beaucoup d’autres milieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite