Moscou préoccupée par la crise au Qatar (Lavrov)

La crise au Qatar préoccupe Moscou qui s’est engagée à ne ménager aucun effort pour “régler les malentendus entre les différentes parties” dans ce dossier, a déclaré samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Lors d’une rencontre avec son homologue qatari Mohammed bin Abdul Rahman al Thani, le Chef de la diplomatie russe a affirmé que Moscou et Doha poursuivront le dialogue sur tous les problèmes présentant un intérêt réciproque, et discuteront notamment de la récente montée de tensions dans le Golfe.

"Aujourd’hui nous poursuivrons le dialogue entre nos pays sur toutes les questions présentant un intérêt réciproque. Il va de soi qu’une brusque aggravation de la situation dans le monde arabe intervenue tout récemment sera parmi ces questions", a indiqué le ministre russe.

Selon Serguei Lavrov, Moscou a été "préoccupée par l’information sur la montée de tensions et les mesures de certains Etats arabes visant la rupture des relations avec le Qatar".

Lundi 5 juin, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, l’Egypte et les Emirats arabes unis ont annoncé la rupture des relations diplomatiques avec le Qatar. Les quatre pays ont accusé Doha de "déstabiliser la situation en matière de sécurité" et de "soutenir le terrorisme" au Proche-Orient.

Les autorités du Yémen, des Maldives, de la Mauritanie, de Maurice et des Comores leur ont emboîté le pas en annonçant qu’elles rompaient les relations avec le Qatar. Djibouti a abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite