Médaille de l’Aigle Aztèque : Mario Vargas Llosa récompensé par la plus haute décoration mexicaine

Le Prix Nobel de Littérature 2010, le péruvien Mario Vargas Llosa, auteur d’une célèbre phrase sur le verrouillage du système politique mexicain, a reçu vendredi la “Médaille de l’Aigle Aztèque”, la plus haute décoration que puisse octroyer le gouvernement mexicain à un étranger.

Médaille de l
Vargas Llosa avait affirmé dans les années 90 que "le Mexique était une dictature parfaite” sous le régime du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), qui a régné sans partage pendant plus de 70 ans sur ce pays (1929-2000).

En lui remettant cette médaille, le Président mexicain Felipe Calderon a rendu hommage à un "homme universel, un citoyen d’Amérique Latine” qui a eu le "courage” de défendre ses idées en faveur de la démocratie et de la liberté. Vargas Llosa est "le champion d’un monde libre qui a été, malheureusement, aussi une voix dans le désert”, a ajouté le chef de l’Etat mexicain.

Le Nobel péruvien a reconnu qu’en dépit de ses critiques "sévères” à l’égard du Mexique, "au lieu de me censurer, les Mexicains m’ouvrent les bras et me récompensent”. Il y a quelques mois, Vargas Llosa est revenu à la charge en disant que si le peuple mexicain permettrait le retour du PRI au pouvoir, ce serait un "masochisme collectif”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite