Le FFS appelle à la levée “du dispositif répressif des libertés publiques et politiques” en Algérie

Le parti algérien le Front des forces socialistes (FFS-opposition) a appelé à la levée de "tous les obstacles à la libre organisation et la libre expression des Algériens" et à la levée "du dispositif répressif des libertés publiques, politiques, associatives et administratives" en Algérie.

"Depuis le temps que ce régime parle d’ouverture il n’a fait que fermer", a affirmé le premier secrétaire du parti, M. Karim Tabou lors d’un grand meeting organisé vendredi dans une salle de la capitale Alger sous le signe "pour un grand Maghreb démocratique" en présence de représentants des partis politiques socialistes et progressistes maghrébins et d’ONGS algériennes.

"De fermeture en fermeture. D’abord les espaces. Ensuite les horizons ", a martelé le premier secrétaire du parti devant des milliers de militants qui ont scandé des slogans plaidant pour la "liberté, la dignité et la justice" et pour un "changement radical pacifique".

"Pour un grand Maghreb démocratique", " liberté, dignité, justice ", " les Algériennes et les Algériens veulent un changement radical pacifique", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les militants venus nombreux à ce meeting.

Pour le premier secrétaire du FFS "le changement est nécessaire et inéluctable ", ajoutant que " les forces du changement existent. Elles sont là où sont les Algériens ".

M. Tabbou a relevé dans ce sens comme priorité la nécessité de la "reconstruction du lien entre les Algériens". "Ce qui a été détruit pendant les deux dernières décennie en Algérie c’est le lien entre les Algériens dans la vraie vie de tous les jours, et c’est celui-là qu’il faut impérativement reconstruire en priorité", a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite