Maroc: le roi Mohammed VI veut “valoriser” le salaire minimum de l’ouvrier agricole

Le roi Mohammed VI a annoncé que le salaire minimum agricole (SMAG) serait "valorisé" au Maroc et a demandé que l’ouvrier agricole bénéficie de couverture et d’assistance médicales, mardi lors d’une rencontre sur l’agriculture à Meknès (centre).

Il faut "améliorer la situation des petits agriculteurs, par une valorisation de leurs salaires minimums", a déclaré le roi à l’ouverture des 4èmes Assises nationales de l’agriculture.

Le SMAG, qui correspond au salaire mensuel d’un ouvrier agricole au Maroc, est fixé actuellement à 150 euros par mois.

Dans son discours, le roi a également souhaité que "le monde rural et le petit agriculteur figurent en tête des bénéficiaires du système de couverture et d’assistance médicales".

Il faut "poursuivre les projets de désenclavement des régions éloignées ou difficiles, parallèlement aux infrastructures et aux services sociaux en milieu rural", ajoute le monarque.

Le Maroc "table cette année sur une production céréalière de 88 millions de quintaux", a par ailleurs indiqué le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, lors de ces Assises, qui se tiennent à la veille de l’ouverture à Meknès du Salon international de l’agriculture.

Le seuil des 70 millions de quintaux doit être franchi pour la troisième année consécutive, a précisé M. Akhannouch.

Un programme gouvernemental d’appui à l’agriculture solidaire touchant quelque 800.000 petits exploitants, soit environ 3 millions de ruraux, avait bénéficié en décembre 2010, d’une aide de l’Union européenne de 70 millions d’euros, afin d’accompagner, selon l’UE, la libéralisation des échanges agricoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite