Manuel Valls à l’Intérieur : “Ni angélisme, ni course aux chiffres, ni stigmatisation”

Manuel Valls à l
C’était la passation de pouvoirs la plus tendue de cette journée : place Beauvau, le nouveau ministre de l’Intérieur n’a pas rendu hommage à l’action de son prédécesseur. Au contraire, dans sa première déclaration, Manuel Valls a clairement pris ses distances avec la politique menée ces dernières années en matière de sécurité. Mais il a également dit son émotion d’appartenir au gouvernement, lui "pas né en France, (…) qui a appris à aimer ce pays."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite