Louis Aliot (FN) : “entre 340 et 350 signatures”

"Nous ramons". Le propos est signé Louis Aliot jeudi matin sur Europe 1, au sujet des parrainages recueillis par Marine Le Pen pour l’élection présidentielle. "Avant midi, nous déposerons au Conseil constitutionnel notre mémoire complémentaire à la question prioritaire de constitutionnalité où il y aura à l’intérieur un constat d’huissier sur le nombre réel de nos signatures pour bien prouver que nous ne mentons pas", a indiqué le vice-président du FN. Actuellement, le chiffre doit être à 340, 350 signatures", a-t-il précisé.

Les candidats à la magistrature suprême ont jusqu’au 16 mars pour déposer leurs 500 parrainages. "Je n’imagine pas qu’une candidate à plus de 20% dans les sondages ne puissent pas se présenter à l’élection présidentielle", a conclu Louis Aliot.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite