Libye: cinq civils tués dans des tirs de roquettes sur Tripoli

Au moins cinq civils ont été tués et 12 autres blessés dimanche dans des tirs de roquettes sur la capitale libyenne Tripoli, selon le Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par l’ONU et basé dans la ville.

“Cinq citoyens ont été tués et 12 blessés” suite à la chute de cinq roquettes sur des secteurs résidentiels à Tripoli, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé du GNA, Amine al-Hachemi.

“Plusieurs blessés sont dans un état grave et l’un d’eux a été amputé suite à la frappe”, a-t-il ajouté.

Attribuant ces attaques aux forces alliées du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, M. Hachemi a précisé que les secteurs touchés sont le rond-point de Soug el-Tlath et la rue El-Gharbi, dans le centre de la capitale.

Les tirs aveugles de roquettes et de drones sur le sud et le centre de Tripoli sont de plus en plus fréquents, et les forces du maréchal Haftar, qui ont subi plusieurs revers ces dernières semaines, sont souvent tenues pour responsables.

Au cours de la première semaine de mai, au moins 15 civils ont été tués et 50 autres blessés par ces tirs.

En avril 2019, M. Haftar a lancé une offensive pour s’emparer de Tripoli, où siège le GNA.

Le conflit, aggravé par des ingérences étrangères, a fait des centaines de morts, dont de nombreux civils, et poussé à la fuite quelque 200.000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite