Libye : Berlin, Paris et Rome menacent de sanctions les puissances étrangères soutenant les belligérants

La France, l’Allemagne et l’Italie se déclarent samedi prêtes à envisager des sanctions contre les puissances étrangères violant l’embargo sur les armes en Libye, et appelé “tous les acteurs étrangers à cesser leurs interférences” dans ce pays en guerre civile depuis 2011.

“Nous appelons tous les acteurs étrangers à cesser leurs interférences et respecter l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies”, écrivent, dans une déclaration commune, Angela Merkel, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte. Les trois responsables européens se disent “prêts à considérer la possible utilisation de sanctions si les violations de l’embargo (…) se poursuivent”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite