Les contribuables français demandent “qui règle la facture de la longue l’hospitalisation de Bouteflika ?”

Les contribuables français demandent
L’Association des contribuables d’Aubagne a demandé qui de la France ou de l’Algérie règle les dépenses occasionnées par la longue hospitalisation du président algérien Abdelaziz Bouteflika à Paris.

"Le président de la république algérienne a été hospitalisé pendant un mois au Val de Grâce. Il est maintenant transféré aux Invalides. Nous devons nous féliciter de l’excellence de la médecine française ainsi reconnue par les dirigeants de nos anciennes colonies, en regrettant, pour eux, qu’ils soient obligés de quitter leur famille et leurs amis pour être soignés en France", ironise l’association, avant d’ajouter: "Insuffisance de leurs installations hospitalières actuelles ? Excès de précautions pour leur sécurité ? Ces interrogations peuvent rester sans réponse, car elles ne nous concernent pas".

"En revanche, précise-t-elle, qui de la France ou de l’Algérie règle les dépenses occasionnées par cette longue hospitalisation ? Cette question avait déjà été posée par des parlementaires, mais les deux réponses ministérielles données à un mois d’intervalle sont contradictoires".

"Nos représentants au parlement devraient demander au gouvernement de clarifier sa position", estime l’association des contribuables, ajoutant que cette question ne doit pas relever du secret d’Etat.

Cette hospitalisation en France a fait grincer les dents des Algériens qui, malgré la richesse de leur pays, ne disposent pas de bonnes infrastructures en matière de santé. Un collectif avait même manifesté devant l’hôpital militaire parisien en soutien aux personnes atteintes de cancer en Algérie, sous le mot d’ordre «Le Val-de-Grâce pour tous».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite