L’EMA donne son feu vert à l’utilisation au médicament anti-Covid de Merck

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé vendredi avoir donné son feu vert à l’utilisation en cas d’urgence du médicament anti-Covid développé par le laboratoire américain “Merck” dans l’Union européenne.

Dans un communiqué, l’EMA indique avoir émis cet avis sur le Lagevrio, le médicament de Merk, pour permettre aux autorités nationales de décider d’une éventuelle utilisation précoce du médicament avant l’autorisation de mise sur le marché européen, notamment en cas d’urgence, à la lumière des taux croissants d’infection et de décès dus au Covid-19 dans l’UE.

“L’avis de l’Agence peut désormais être utilisé pour étayer les recommandations nationales sur l’utilisation possible du médicament avant l’autorisation de mise sur le marché de l’UE”, précise l’EMA.

Selon l’Agence, le Lagevrio, également connu sous le nom de Molnupiravir ou MK 4482, est un médicament antiviral oral, qui peut être utilisé pour traiter les adultes atteints de Covid-19 qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru de développer une forme sévère de la maladie.

L’avis de l’Agence européenne des médicaments fait suite à un examen de données, y compris des informations relatives à la qualité du médicament et les résultats des études terminées et en cours, relève-t-on.

En parallèle, ajoute l’Agence, un examen plus complet se poursuit, en amont d’une éventuelle demande d’autorisation de mise sur le marché de l’UE.

Selon un essai clinique mené par Merck, le Lagevrio réduit par deux les risques d’hospitalisation et de décès lorsqu’il est administré dans les premiers jours suivant un test Covid positif. Ce médicament agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite