Le traité de paix avec Israël “n’est pas sacré”, selon le Premier ministre égyptien

Le Premier ministre égyptien Essam Charaf a estimé, jeudi, que le traité de paix conclu en 1979 avec Israël "n’est pas sacré".

"Le traité de paix avec Israël n’est pas une chose sacrée. Il pourrait être modifié si cela profite à la paix ou à la région", a précisé le chef de l’exécutif égyptien lors d’une interview accordée à une chaîne de télévision turque et diffusée par la télévision d’Etat égyptienne.

Il a ajouté que le traité de Camp David "peut toujours faire l’objet de discussions quand il s’agit de servir les intérêts de la région et la cause d’une paix juste". "Nous pourrions apporter à ce traité des modifications si nécessaire", a-t-il estimé.

Les relations entre l’Egypte et Israël se sont détériorées depuis le renversement du régime du président Hosni Moubarak, notamment après la mort de cinq policiers égyptiens dans un raid mené par les forces armées israéliennes dans le Sinaï.

En réaction, le Caire a menacé de rappeler son ambassadeur à Tel Aviv et demandé l’ouverture d’une enquête conjointe sur ces incidents. En outre, des milliers d’Egyptiens, réclamant l’expulsion de l’ambassadeur israélienne au Caire et la suspension des exportations de gaz vers ce pays, ont envahi la semaine dernière la représentation diplomatique israélienne dans la capitale égyptienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite