Le Roi Mohammed VI a exprimé sa “plus grande détermination à faire avancer le pays” (Vice-président du Parlement de Bruxelles)

SM le Roi Mohammed VI a exprimé sa plus grande détermination à faire avancer le pays et à satisfaire les revendications de son peuple, a souligné Fouad Ahidar, vice-président du Parlement de Bruxelles.

«Je salue grandement le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône, dans lequel le Souverain a exprimé sa plus grande détermination à faire avancer le pays et à satisfaire les revendications de son peuple, en éradiquant toute sorte d’irresponsabilité, la corruption et la malhonnêteté de certains mandataires de l’action publique que ce soit à Al Hoceima ou ailleurs», a affirmé cet acteur politique belgo-marocain dans une déclaration à la MAP.

En souhaitant « longue vie à SM le Roi et au peuple marocain », le vice-président du parlement bruxellois s’est félicité de "la franchise" et de "l’audace" du discours royal qui lui rappelle celui de la fête du Trône de juillet 2015, «instruisant fortement les services consulaires à l’étranger à améliorer, simplifier et moderniser les prestations livrées aux Marocains résidant à l’étranger», ce qui signifie que le Souverain, s’est-il réjoui, «suit de très près les préoccupations de ses citoyens aussi bien au Maroc qu’à l’étranger et qu’Il est toujours à l’écoute des revendications des Marocains».

M. Ahidar s’est en outre félicité de « la mise en garde royale » à l’encontre des responsables qui ont failli à leur devoir de servir les citoyens. «Quand on a prêté allégeance à Dieu, au Roi et à sa Patrie et qu’on a failli à son engagement, je n’ose imaginer le sentiment de honte, de lâcheté qui anime le cœur de ces responsables », a-t-il déploré.

Pour M. Ahidar, le discours royal doit être «une feuille de route à tout fonctionnaire travaillant en haut comme en bas de l’échelle, qu’il doit relire chaque matin avant de commencer sa journée. Et si ce discours ne le rappelle pas à ses responsabilités et n’éveille pas en lui un sentiment de détermination, je l’invite ne serait-ce que par respect pour lui-même, à quitter son poste ». Le vice-président du parlement bruxellois a rappelé que le Souverain a mis le doigt sur de nombreux dysfonctionnements qui ont des conséquences directes et gravissimes sur la vie des citoyens. Il s’agit, pour M. Ahidar, d’un "rappel à l’ordre ferme et sans équivoque aux responsables gouvernementaux, aux partis politiques et aux élus pour qu’ils ne se réfugient plus derrière telle ou telle excuse pour ne pas s’acquitter de leur mission". SM le Roi, a-t-il ajouté, a bien rappelé que « la patrie a besoin d’une administration efficace, d’acteurs et de citoyens loyaux et intègres et que chaque marocain, du plus petit au plus grand, où qu’il soit, constitue un partenaire pour l’avancement de son pays », réitérant à cet effet sa disposition, en tant que membre de la communauté marocaine en Belgique, à contribuer à l’accomplissement de cette tâche.

Le vice-président du parlement bruxellois, s’est, par ailleurs, félicité de la décision royale d’accorder la grâce à un ensemble de détenus qui n’ont pas commis de crimes ou d’actes gravissimes lors des événements qu’a connus la région d’Al Hoceima.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite