La Syrie dénonce une “rébellion armée”

régime au pouvoir en Syrie a dénoncé lundi soir "une rébellion armée" qui nuit à la sécurité de la Syrie et qu’il faut réprimer. "Les évènements dans certains gouvernorats, notamment à Homs (centre) et à Banias (nord-ouest), où des soldats, des policiers et des civils ont été tués et des biens publics et privés détruits (…), montrent qu’il s’agit d’une rébellion armée de groupes salafistes", assure le ministère syrien de l’Intérieur dans un communiqué.

"Les agissements de ces groupes armés sont des crimes crapuleux punis par la loi, visant à (…) détruire, assassiner et semer la confusion parmi les habitants et à les terrifier, en profitant des réformes annoncées par le président Bachar al-Assad", ajoute le communiqué. Par conséquent, le gouvernement assure vouloir "imposer avec fermeté la sécurité et la stabilité dans tout le pays en poursuivant les terroristes où qu’ils se trouvent pour les traduire devant la justice".

La Syrie est le théâtre depuis le 15 mars d’un mouvement de contestation sans précédent du régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite