La présidence tunisienne dit “regretter” l’expulsion de moulay Hicham

La présidence de la République tunisienne dit "regretter" mardi l’expulsion de Tunis du prince moulay Hicham, sans toutefois expliquer les raisons de cette mesure.

Le prince a été expulsé vendredi, le jour il était arrivé à Tunis pour une conférence dans le cadre d’un forum organisé par l’Université de Stanford et consacré notamment à la transition tunisienne après les Printemps arabes de 2011.

"Le président de la République est exaspéré par ce qui est arrivé au chercheur et prince Hicham Al-Aloui et son expulsion du territoire tunisien", a indiqué sur sa page officielle Facebook Saida Garrach, porte-parole de la présidence.

Mme Garrach a ajouté que "l’expulsion a été effectuée selon des procédures administratives automatiques sans consultation des responsables, ce que nous regrettons".

Aucune autre information sur les raisons de cette expulsion n’a cependant été donnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite