La France menace le Mali si Bamako recrute le groupe de sécurité russe Wagner

La France a averti mercredi le Mali qu’il perdrait le “soutien de la communauté internationale” et abandonnerait des “pans entiers de sa souveraineté” s’il a recours aux mercenaires de la société privée russe Wagner.

“Si le Mali engage un partenariat avec des mercenaires, le Mali s’isolera, il perdra le soutien de la communauté internationale, qui est pourtant très engagée (dans ce pays), il abandonnera des pans entiers de sa souveraineté (..) et loin de diversifier ses partenariats, s’enfermera dans un tête-à-tête avec une société de mercenaires”, a lancé la ministre des Armées Florence Parly au Sénat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite