La Douma russe approuve en 1ère lecture la révision constitutionnelle de Poutine

“Nous avons fait preuve d’une puissante unité”, a déclaré Viatcheslav Volodine, le président de la chambre basse du Parlement, la Douma. Les 432 députés présents ont voté pour la révision, détaillée lundi par le Kremlin dans un document de 21 pages.

M. Volodine a dans la foulée annoncé que l’examen en deuxième lecture aurait lieu le 11 février, alors que plusieurs responsables russes ont dit viser l’adoption définitive au printemps de la réforme, la première de la Constitution adoptée après la chute de l’URSS en 1993.

Le président russe a pris tout le monde de court le 15 janvier avec cette refonte de la Constitution rendue selon lui nécessaire par le désir de “changement” des Russes, qui alimente aussi les spéculations sur l’avenir du maître du Kremlin au terme de son mandat actuel, en 2024.

Depuis, les séquences se sont enchaînées à une vitesse inhabituelle dans la routine politique russe: le désormais ex-Premier ministre Dmitri Medvedev a démissionné, immédiatement remplacé par un haut fonctionnaire inconnu du grand public, Mikhaïl Michoustine, qui a nommé mardi son nouveau cabinet.

Les amendements constitutionnels proposent de transférer certaines prérogatives au Parlement, comme celle de choisir le Premier ministre. Il muscle aussi le rôle d’un organe jusqu’alors consultatif, le Conseil d’Etat, alimentant des spéculations selon lesquelles celui-ci pourrait devenir le coeur du régime.

Autre innovation, les juges, les élus et responsables politiques au niveau fédéral auront l’interdiction de posséder une nationalité étrangère ou un permis de séjour dans un autre pays. Le texte renforce aussi certains pouvoirs du président, qui pourra par exemple refuser de signer une loi adoptée par deux tiers des députés.

Pour beaucoup d’analystes, Vladimir Poutine organise avec cette réforme l’après 2024, lorsque son mandat s’achève, en se laissant le maximum de portes ouvertes pour préserver son influence dans le pays qu’il pilote depuis 20 ans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite