L’ex-président tunisien Ben Ali interdit de “toute activité” contre la Tunisie (Saoud Al-Fayçal )

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Saoud Al-Fayçal a affirmé, mercredi, que l’ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, qui s’est installé avec les membres de sa famille au royaume, y était "interdit de toute activité" contre son pays.

Son accueil "ne peut conduire à une quelconque activité (de la part de l’ancien président) en Tunisie depuis le territoire saoudien", a affirmé le prince Saoud dans un entretien avec la télévision d’Etat saoudienne.

La présence de l’ex-président tunisien dans le royaume s’accompagne "de conditions et de restrictions. Aucune action ne sera autorisée (contre la Tunisie)", a ajouté le chef de la diplomatie saoudienne, dont les propos sont rapportés par l’agence officielle SPA.

"Son accueil répond à une tradition arabe: accorder la protection à celui qui la demande", a déclaré le prince Saoud. "Le royaume a agi selon une politique suivie depuis longtemps. Je ne crois pas que cela nuise au peuple tunisien et à sa volonté, comme cela ne représente pas une ingérence dans les affaires internes" de la Tunisie, a-t-il encore dit.

Il a assuré que l’Arabie saoudite se tenait "aux côtés du peuple tunisien" auquel il a souhaité "la stabilité, le développement, la prospérité et la liberté auxquels il aspire".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite