“L’énergie atomique à des fins militaires” est “un crime”, dénonce le pape

Se servir de l’énergie atomique à des fins militaires est "un crime", s’est insurgé dimanche le pape François à son arrivée à Hiroshima, ville japonaise frappée en 1945 par la première attaque nucléaire de l’histoire.

"L’utilisation de l’énergie atomique à des fins militaires est aujourd’hui plus que jamais un crime, non seulement contre l’homme et sa dignité, mais aussi contre toute possibilité d’avenir dans notre maison commune", a déclaré François dans un message prononcé au Mémorial de la paix, non loin du lieu où avait été larguée la bombe américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite