“Immigration, islamisme: la France menacée?”: l’Assemblée nationale annule le débat

L’Assemblée nationale a fait savoir, mercredi soir, qu’elle n’accueillerait pas un débat organisé par le parti de la Droite libre intitulé "immigration, islamisme, la France menacée ?"

Dans un communiqué, l’Assemblée nationale a indiqué que cette réunion "ne se tiendra pas dans ses locaux".

Selon les informations d’Atlasinfo.fr, le député (UMP) du Nord Christian Vanneste, qui devait intervenir à ce débat, avait réservé une salle afin de l’organiser mais n’avait pas respecté la procédure auprès de la questure. "Cela s’est fait en catimini", a confié une source parlementaire.

Sur son site, La Droite Libre se présente comme un mouvement "libéral-conservateur associé à l’UMP", ce que l’UMP nie. Ce parti ainsi qu’un autre mouvement, Riposte Laïque, s’étaient associés à la démarche anti-islam du Bloc Identitaire lorsque ce mouvement d’extrême droite avait voulu organiser un apéro-géant "saucisson-pinard" dans le quartier populaire de La Goutte d’Or (XVIIIe arrondissement parisien), le 18 juin dernier. Le rassemblement avait été interdit.

Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’est vivement indigné qu’"un "ébat organisé par des personnalités connues pour leurs prises de position outrancières et caricaturales à l’égard de l’islam et des musulmans puisse se tenir dans un lieu hautement symbolique, garant de l’égalité et de la fraternité entre les citoyens".

Le CFCM "dénonce avec force l’amalgame inacceptable qui découle de cette association malheureuse et scandaleuse entre la religion musulmane et le débat sur l’immigration".

Christian Vanneste avait initialement réservé une salle au siège de l’UMP mais le parti avait fait savoir qu’il ne tenait pas à ce que la réunion ait lieu dans ses locaux, après avoir reçu un courrier de protestation du CFCM..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite