Hollande à Bucarest pour préparer le sommet post-Brexit de Bratislava

François Hollande entame mardi matin à Bucarest une “visite d’Etat” d’une journée, nouvelle étape sur le chemin du sommet des 27 qui se tiendra vendredi à Bratislava pour tenter de relancer le projet européen ébranlé par la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Arrivé lundi soir en Roumanie, le chef de l’Etat français sera accueilli officiellement à 09H00 (06H00 GMT) par son homologue roumain Klaus Johannis. Tous deux tiendront une conférence de presse en fin de matinée avant d’intervenir à la mi-journée devant les milieux économiques.

Selon Paris, cette visite vise à "montrer que la France est à l’initiative avec tous les pays de l’UE, à Athènes vendredi avec les pays du Sud et là encore avec un pays d’Europe orientale doté d’une forte volonté d’implication européenne". A la veille du sommet de Bratislava, François Hollande rencontrera également la chancelière allemande Angela Merkel à l’Elysée.

La relation entre la France et la Roumanie, insiste-t-on, illustre "l’Europe que nous voulons pour demain: une Europe de l’investissement, une Europe de la croissance tournée vers des technologies d’avenir, une Europe de la sécurité".

À cette dimension européenne s’ajoute une dimension bilatérale, avec un déplacement élevé au rang de "visite d’État", le plus haut degré d’égards protocolaires. La dernière en date remontait à 1991 et à François Mitterrand. Depuis, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy n’avaient effectué que des visites officielles ou de travail.

Pour symboliser les enjeux scientifiques et industriels de la relation franco-roumaine, François Hollande visitera mardi matin, dans la banlieue de Bucarest, les installations du laser Eli, au coeur d’un programme de recherche européen destiné à développer les lasers les plus puissants au monde.

(Source AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite