Grande-Marlaska souligne le “haut niveau de la confiance mutuelle” entre l’Espagne et le Maroc

Le ministre espagnol de l’Intérieur en fonction, Fernando Grande-Marlaska, a mis en avant, mercredi à Rabat, le "haut niveau de la confiance mutuelle" existant entre son pays et le Maroc, ce qui permet la consolidation de la coopération bilatérale dans divers domaines.

"La coopération entre l’Espagne et le Maroc est excellente" et englobe des sujets sensibles comme la gestion des flux migratoires et la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, a relevé le ministre dans un communiqué de son département publié à l’issue de sa réunion avec son homologue marocain, Abdelouafi Laftit.

Lors de cette réunion, Grande-Marlaska a indiqué que la coopération entre les deux pays en matière de lutte contre l’immigration illégale a contribué à une "baisse notable" de 41,9 pc du nombre des arrivées de migrants clandestins en Espagne par la mer et par voie terrestre lors des huit premiers mois de 2019 par rapport à la même période de 2018.

"Pour freiner la hausse des arrivées (de migrants) sur les côtes espagnoles, le soutien et la coopération intenses des autorités marocaines ont été indispensables", a fait observer le ministre espagnol, cité par le communiqué, mettant l’accent sur "la coopération opérationnelle" entre les forces de sécurité espagnoles et marocaines dans la lutte contre les réseaux d’immigration illégale.

Marquée par l’échange d’informations et la collaboration policière, cette coopération a permis le démantèlement de plusieurs réseaux actifs dans le domaine de l’immigration illégale, a-t-il fait savoir.

En effet, a précisé Grande-Marlaska, depuis 2018 un total de 15 réseaux spécialisés dans l’immigration illégale ont été démantelés et 155 passeurs détenus, fruit de la coopération entre les services concernés des deux pays, appelant à "maintenir la vigilance" pour faire face aux nouveaux modus operandi utilisés par les réseaux d’immigration illégale.

"L’Espagne insiste toujours auprès des institutions européennes sur l’importance cruciale du Maroc comme un partenaire stratégique en matière d’immigration et dans d’autres domaines", a souligné le ministre de l’intérieur espagnol en fonction.

En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, Grande-Marlaska a mis l’accent sur le "haut niveau d’entente et de confiance", permettant la "réalisation d’opérations conjointes" contre les cellules terroristes.

Cette coopération s’est soldée par la réalisation de plus de 21 opérations conjointes dans ce domaine depuis 2014, a-t-il dit, rappelant que la dernière opération remonte au 05 juillet dernier.

Le ministre a saisi également cette occasion pour mettre en avant "les nombreuses opérations menées conjointement ces dernières années contre les réseaux de trafic de drogue et du crime organisé", faisant allusion à la dernière opération unissant les forces de sécurité des deux pays qui avait permis, le 19 juillet dernier, le démantèlement d’un réseau international de trafic de drogue, la saisie de 16 tonnes de cannabis et l’arrestation de 23 personnes au Maroc et en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite