Gaza : Ban Ki-moon se rend samedi au Proche Orient

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, va se rendre ce samedi au Proche Orient pour exprimer sa “solidarité avec les Palestiniens et les Israéliens”, a annoncé vendredi l’ONU.

M. Ban va "se rendre dans la région demain, pour exprimer sa solidarité avec les Palestiniens et Israéliens et les aider, en coordination avec les acteurs régionaux et internationaux, à mettre fin à la violence et à trouver la voie à suivre", a souligné le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

M. Feltman a exprimé sa préoccupation face à l’escalade de la violence et la réponse particulièrement virulente et lourde d’Israël aux tirs de roquette palestiniens.

Il a réitéré les appels de l’ONU à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas. En attendant ce cessez-le feu, "de nouvelles pauses humanitaires sont nécessaires".

"Tant que nous n’aurons pas traité les causes profondes de l’escalade actuelle, cette violence terrible se produira encore et encore, nous ne pouvons pas retourner au statu quo", a-t-il plaidé. Il a jugé "essentiel de traiter immédiatement les causes sous-jacentes" au conflit, dont le trafic d’armes et la réouverture des points de passage à Gaza.

M. Ban, a-t-il encore déclaré, "redoute que l’assaut terrestre israélien n’aggrave encore un bilan humain déjà consternant".

Au moins 51 Palestiniens ont péri dans la bande de Gaza depuis le début de l’offensive terrestre lancée jeudi soir par Israël, portant à 292 le nombre de Palestiniens tués au 11è jour de l’opération israélienne contre l’enclave palestinienne.

M. Feltman a, par ailleurs, indiqué que le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a écrit au Secrétaire général pour lui demander de placer la Palestine sous protection internationale dans un système administré par l’ONU, soulignant que M. Ban étudie cette demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite