François Fillon : la perte du triple A constitue “une alerte qui ne doit pas être dramatisée”

François Fillon : la perte du triple A constitue
La perte du triple A de la France "constitue une alerte qui ne doit pas être dramatisée pas plus qu’elle ne doit être sous-estimée", a jugé samedi François Fillon, appelant chacun à "conserver son sang froid".

Il a précisé que le gouvernement procéderait "si nécessaire à des ajustements" budgétaires, "mais au regard de la croissance constatée". Mais "il n’y a pas aujourd’hui de raison objective qui nous permet de procéder à une révision de croissance", a-t-il expliqué

Le Premier ministre s’exprimait lors une conférence de presse à Matignon au lendemain de la dégradation de la note de la dette souveraine de la France par Standard & Poor’s. "Cette décision était une décision attendue même si on peut la juger à contre-temps", a estimé François Fillon rappelant que "la note de la France", abaissée d’un cran, "reste donc parmi les meilleures du monde".

Il a ajouté que la France devait se rapprocher "le plus possible" des performances économiques de l’Allemagne et a exclu de nouvelles décisions au niveau européen, estimant qu’il fallait d’abord appliquer dans leur intégralité les annonces du sommet du 9 décembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite