France : Le gouvernement dissout un Collectif contre l’islamophobie

Le gouvernement français a annoncé, mercredi, la dissolution d’un collectif contre l’islamophobie (CCIF).

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a été dissous mercredi en conseil des ministres, a annoncé le ministre de l’Intérieur. Cette organisation mène “depuis plusieurs années (…) une action de propagande islamiste”, a affirmé Gérald Darmanin, dans des déclarations relayées par les médias du pays.

Le CCIF n’a pas attendu cette officialisation et a annoncé vendredi dernier sa “dissolution volontaire”, ajoutant que ses actifs avaient “été transférés à des associations partenaires qui se chargeront de prendre le relais de la lutte contre l’islamophobie à l’échelle européenne”.

Le ministre français de l’Intérieur avait annoncé son souhait de dissoudre le CCIF dans les jours qui avaient suivi l’assassinat, le 16 octobre dernier, d’un professeur d’Histoire-Géographie dans une banlieue proche parisienne.

Cet assassinat, qualifié d’ « attentat terroriste », avait plongé la France dans l’émoi et suscité une large condamnation internationale.

Il avait également conduit le gouvernement à prendre une série de mesures, dont la fermeture d’une mosquée à Pantin près de Paris et la dissolution de deux autres structures pour les mêmes motifs. Une dissolution confirmée par le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative française.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite