France: La barre des 100.000 demandes d’asile franchie en 2017

La France a enregistré un peu plus de 100.000 demandes d’asile en 2017, un niveau "historique", alors que le gouvernement prépare une loi sur l’immigration déjà à l’origine de débats animés.

"C’est un niveau historique", a déclaré à l’AFP lundi Pascal Brice, directeur général de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Il y avait moins de 20.000 demandes en 1981, année la plus ancienne pour laquelle l’Ofpra a fourni des données.

Ces chiffres ne devraient pas manquer de nourrir le vif débat dans le pays sur la politique migratoire.

Un projet de loi sur l’asile et l’immigration, préparé par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, doit être présenté en février en Conseil des ministres. Face aux inquiétudes des associations de défense des étrangers et aux divisions de la majorité, le Premier ministre Edouard Philippe a promis en décembre une "consultation".

Les demandes d’asile ont augmenté de 17% l’an dernier, atteignant 100.412 au total, après une progression de 6,5% en 2016. Une hausse "soutenue" même si "ce n’est pas un afflux massif", a estimé M. Brice.

"Cela confirme que la France est dans les tout premiers pays de la demande d’asile en Europe", a-t-il ajouté, notamment derrière l’Allemagne qui s’attend à un peu moins de 200.000 dossiers cette année.

Toutefois, pour avoir une vision exhaustive, il faut ajouter à ces chiffres ceux des migrants n’ayant pas encore déposé leur dossier à l’Ofpra. La première étape de la procédure se fait en effet en préfecture, qui vérifie si les personnes relèvent d’un autre pays européen pour leur demande (au titre du règlement "Dublin").

Dans une circulaire fin novembre, Gérard Collomb estimait qu’"aujourd’hui, près de 52% des demandeurs" relevaient de cette procédure "Dublin".

Au nom de la "fermeté", le ministre de l’Intérieur a fait du transfert de ces migrants l’une de ses priorités (le taux plafonne à 10% actuellement), contrepartie d’un accueil plus "digne" des réfugiés. (afp)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite